«

»

Mar 22

CHYPRE ? et après…

Quel début de semaine! Dès dimanche dernier, l’Union Européenne annonçait son plan de taxation des dépôts bancaires des Chypriotes. Mais en fait, l’Union Européenne, c’est qui? Le parlement Européen ? La commission Européenne? l’Eurogroupe? On en perd son latin.

Même le député Européen, Daniel Cohn-Bendit ne savait plus très bien nous l’expliquer lundi soir, lors de “Mots Croisés”

C’est en 2004 que Chypre fut intégrée à l’Union Européenne et en 2008 qu’elle devient membre de la zone Euro. Comme Malte. Vous savez ce pays qui prête son pavillon aux armateurs peu scrupuleux. Pavillon de complaisance, qu’on appelle cela.

Mais revenons à Chypre. Elle aussi, l’Europe doit l’aider, comme la Grèce. Mais l’Europe n’aidera que si le peuple accepte de nouveaux sacrifices… car, il faut, là encore, rembourser la DETTE.

chyprecombine

Des ministres des finances européens ont alors une idée… puisque les banques chypriotes sont riches, grâce aux dépôts colossaux faits par des hommes d’affaires immensément riches (on parle de milliardaires), prélevons une cote part. Mais pas seulement sur les dépôts des milliardaires mais aussi sur ceux de tous les habitants de Chypre. Mais vite, on désigne un bouc émissaire: les milliardaires russes (qui sans doute, avec d’autres, ont les moyens de transférer ces fortunes). Ce seraient eux qui auraient profité du système bancaire chypriote assez laxiste pour grossir leurs fortunes de façon spectaculaire… en fait, Chypre serait un paradis fiscal.

Houhh, houhh, crient les ministres des finances européens. C’est pas beau, ça. On va les taxer. Ce sont ces mêmes ministres qui avaient accepté Chypre (et Malte) en 2004, puis en 2008, sous la pression de la Grèce, par ailleurs. C’est quand même pratique quelques paradis fiscaux au sein même de l’Europe. Le Luxembourg commençait à devenir trop petit.

Il y a quand même pas mal d’hypocrisie dans tout cela.

Cette affaire nous montre une fois de plus que c’est bien le monde de la finance, le monde de l’argent et de la spéculation qui est responsable de cette soi-disant crise qui ne leur sert que de prétexte pour mieux taxer les peuples, capter les moindres richesses existantes à leur seul profit. Et comme ils veulent absolument récupérer leur argent, le plus souvent déjà récupéré deux ou trois fois, il faut continuer de ponctionner le peuple, les peuples.

Car si cette idée avait fini par passer, demain, c’était la Grèce, puis l’Italie… et un peu plus tard la France. Et ne vous inquiétez pas, les gros milliardaires, pas obligatoirement Russes, auraient réussi à ne rien débourser. Car si pour nous, humbles petits déposants, dépôts forcés par ailleurs, car nos salaires ou pensions, même les bourses des étudiants ou les remboursements de nos frais de maladie sont obligatoirement déposés sur un compte bancaire, il est extrêmement difficile d’ouvrir un compte à l’étranger. Par contre, ces gens là ont des comptes un peu partout… et leurs avoirs voyagent d’un continent à l’autre à la vitesse ADSL.

Monsieur Cahuzac avait il un compte en Suisse? Je n’en sais rien. Je ne sais pas non plus si Monsieur Sarkozy a abusé de la faiblesse de la belle Lilianne qui, sans bouger de chez elle réussit malgré son âge à gagner 34 millions d’euros par mois, mais, encore une fois, ni la gauche ni la droite n’a de leçon de morale à donner à l’autre camp et que les responsables politiques cessent de vouloir culpabiliser le citoyen de base.

sarkokahuzac

Ces affaires, ou plutôt la poursuite de ces affaires, tombent à pic pour les médias.

Un nouveau pape, ça ne tient le lecteur en haleine que quelques jours maintenant.

Quant à l’autorisation de vendre des armes aux opposants de Bachar al-Assad, personne n’a tenu à s’éterniser sur le sujet. Il est vrai que cette initiative peut prêter à polémique. C’est vrai qu’il n’est pas très gentil, le Monsieur, surtout avec ceux qui auraient aimé une alternance. Mais les opposants, on ne les connaît pas trop, même si ils viennent d’élire un premier ministre… et quand on voit toutes les armes dont disposaient les islamistes réfugiés dans le massif de l’Adrar des Ifoghas, il est normal de se poser certaines questions.

Y aurait-il des pressions de la part des lobbys de l’armement, comme cela se passe aux Etats Unis où les parlementaires ont reculé sur l’interdiction de la vente libre d’armes d’assaut. Une vingtaine d’enfants tués, comme cela, en quelques minutes ? c’est vraiment pas leur souci n°1.

fusilsassautplusecoliers

Car, les armes, ça semble rapporter beaucoup d’argent et ça en rapporte encore plus quand on s’en sert. Pourquoi les Russes continuent-ils de soutenir le dictateur Syrien? Ils font marcher à fond leurs usines d’armement. Alors, compétitivité oblige… pourquoi ne pas en vendre à l’autre côté?

L’opinion comprendra et ne verra que le côté justicier de l’affaire.

Des affaires ! Ces affaires qui rapporteront encore un peu plus d’argent aux investisseurs, argent qui sera planqué (avec celui des trafics en tout genre) dans des banques paradisiaques qui pourront continuer d’entretenir la crise qui maintiendra le chômage à un taux très élevé. Et cette situation permettra aux “riches” de continuer à s’enrichir sur le dos des classes moyennes qui deviendront encore plus pauvres.

Sous prétexte des temps de crise, on réduira les diverses prestations sociales si durement acquises, on réduira le financement de certains services publics comme le droit à la santé, à l’éducation. On nous expliquera gentiment que nous avions pris l’habitude de vivre au-dessus de nos moyens et qu’il va donc falloir changer car le monde a changé.

Il a changé le monde? depuis le moyen âge? rappelez vous! Les serfs travaillaient durement la terre pour donner l’essentiel de leurs récoltes aux seigneurs. Les artisans payaient mille et une taxe au seigneur du voisinage ainsi qu’aux représentants de l’Eglise. Et les seigneurs faisaient des fêtes, dans de somptueux châteaux. Parfois ils se faisaient la guerre en levant des armées, c’est à dire en recrutant de force leur chair à canon.

Aujourd’hui, les rois du pétrole (ou du gaz, ou de la cocaïne…) investissent dans de somptueux complexes où les riches de la planète viennent dépenser “leur ARGENT” de manière parfois éhontée. Et pour que la fête continue… les banquiers doivent continuer à s’enrichir coûte que coûte.Tant pis pour les peuples.

Un peu grognon, Papy, cette semaine ? Oui! je crois qu’il y avait de quoi. Et ce n’est pas ce super contrat avec une compagnie low-cost indonésienne qui me réjouira… car j’imagine aisément que dans quelques années on accusera cette compagnie d’avoir aidé à la détérioration économique de quelques compagnies européennes.

Par contre, je salue les mesures pour la relance du bâtiment. Elles auraient pu venir beaucoup plus tôt… et je n’ai pas encore eu le temps de les analyser d’un peu plus près. Je sais que les experts de nos médias nationaux vont donner leurs avis dans les heures qui viennent… mais je les crois de moins en moins et moi, sincèrement, je ne sais pas me faire une opinion à chaud.

Quand le bâtiment va, tout va.

A condition que les grands groupes de TP ne « volent » pas dans les appels d’offres les contrats qui pourraient aller à de petits artisans locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>