«

»

Mar 29

Il faut sauver le soldat Nicolas…

Carla Bruni-Sarkozy se lance dans une carrière d’actrice

Carla Bruni-Sarkozy a accordé, mardi dans un hôtel parisien, une interview à RTL. Les sites leparisien.fr et lefigaro.fr ont diffusé mardi soir de brefs extraits d’un entretien à paraître mercredi dans les pages des deux quotidiens français. Voici donc le scénario qui s’écrit doucement dans les coulisses de ces médias pour qui cette affaire est une aubaine. Voyons donc.

Expliquer les mesures pour relancer le bâtiment en France ne semblait pas les avoir captivé mais développer à fond le thème du pauvre innocent accusé à tort par un méchant juge malveillant et une justice aveugle, ça, ça attire les téléspectateurs, les auditeurs et même les lecteurs de journaux, surtout ceux du figaro. Alors, le contrat implicite est vite signé et Carla se retrouve embauchée pour compléter le casting de cette nouvelle sitecom : « Sarkozy, le retour. »

Très bonne actrice, la mannequin chanteuse. Mais je ne suis pas sûr qu’elle gagne un César. Elle en fait un peu trop et n’est guère crédible. Le texte est tellement appris par cœur qu’il manque d’authenticité. Trop joué. On n’y croit pas à cette épouse éplorée victime malheureuse de l’aveuglement d’une Justice implacable. Et puis, soyons sérieux… quand on n’a pas envie de parler, on n’accorde pas d’interview à deux journaux et à une chaine de radio, surtout une chaine grand public comme RTL, qui dès le mardi commence à émettre les phrases qui en principe ne seront diffusées que vendredi matin.

Puisqu’elles sont sorties, les chaines TV pourront aussi les reprendre, voir les faire entendre en boucle, pour que les Français avalent bien cette couleuvre du petit innocent accusé à tort par un méchant juge. Impensable ! Inimaginable !

 « Non, c’est simplement inimaginable que cet homme-là puisse abuser de la faiblesse d’une dame qui a l’âge de sa mère. Je ne sais pas comment vous dire, c’est impensable ! »

Ecoutez la :

Play Carla sur R T L

PATHETIQUE !!! vite, sortez les mouchoirs !

 Mais ne voyez-vous pas la manipulation ? Car, on ne parle plus de l’affaire Bettencourt, de l’éventuel financement occulte de la campagne de 2007, ce qui est pourtant le nœud de l’affaire. Non, on va surtout profiter des termes même de la mise en examen pour présenter un des suspects comme la malheureuse victime d’un système judiciaire. Madame Morano ressort l’affaire d’Outreau. Monsieur Guaino met directement en cause le juge Gentil. (entre parenthèses, drôle de nom pour un méchant, comme quoi la réalité peut dépasser la fiction)

C’est vrai que les termes même de la mise en examen pourraient prêter à polémique. Mais faisons comme ces politiques ;  disons que ce ne sont que des termes techniques, des termes juridiques. C’est bien comme ça qu’ils bottent en touche quand cela les arrange. Par « Ils », j’entends les journalistes, les soi-disant économistes, les experts de tout poils et les politiques.

Monsieur Sarkozy, candidat battu aux dernières élections présidentielles, a été mis en examen dans une affaire de financement occulte d’une campagne électorale, celle la même qui lui a permis de présider la France pendant cinq ans.

Qu’un système douteux de récolte de fonds ait été mis en place à cette époque est tout à fait plausible. On peut très bien l’imaginer. On peut très bien le penser. Laissons faire la justice. Un juge d’instruction vient de mettre une personne en examen. Cette personne est un citoyen comme tout le monde, qui n’a pas à être au-dessus des lois. Laissons l’enquête se dérouler calmement.

FRANCE-UNION-EMPLOYERS-MEDEF-GUAINO

Maintenant, puisqu’on veut absolument nous en parler, nous avons le droit d’avoir une opinion.

L’affaire Strauss-Kahn ? Combien ont pensé, le soir de la mise en garde à vue de l’intéressé par la police des Etats Unis, que c’était inimaginable, impensable ? Et puis, quand les évidences sont apparues, on nous a expliqué que, connaissant le Monsieur et certaines de ses addictions, qu’après tout il n’y avait rien d’invraisemblable. Et pourtant cela semblait énorme car ce candidat presque désigné, presque élu prenait un risque énorme… celui de tout perdre.

Rien à voir, me direz vous ? Je n’en suis pas si sûr. Monsieur Sarkozy, on connait son goût du pouvoir. On sait bien que pour arriver au but qu’il s’est fixé il est capable d’employer tous les moyens. Aussi, organiser ou laisser s’organiser un système permettant de récolter d’énormes fonds, quitte à écorner un peu la morale, moi je ne trouve rien d’inimaginable, rien d’impensable. Tout à fait plausible, au contraire. Que sait on encore de Monsieur Sarkozy ?

Il adore la finance, il adore les milieux d’argent, il admire ceux qui ont un pouvoir sans partage, comme Poutine par exemple. Il aimait aussi un certain cycliste, également addict au pouvoir et pour qui, tous les moyens étaient bons pour être le premier… même tricher. De fait, sans doute le plus grand tricheur de tous les temps.

Dis moi qui sont tes amis et je te dirai qui tu es… il n’y a pas que les Belges qui ont de bons proverbes.

Nous avons pu remarquer aussi la différence de ton entre le mélodrame joué par Carla le matin sur RTL et les fanfaronnades de l’homme de passage en Belgique. Dire aux Belges que leur pays s’en sort mieux que la France… pourquoi n’est-il pas allé le dire aux ouvriers d’Arcelor Mittal à Liège ?

sarkozy-amstrong-mittal

 

Attention, Papy Grognon n’accuse personne. Il laisse faire la justice mais ne se laisse pas duper par la comédie de l’actrice-chanteuse, mannequin, ex première dame, qui, tout en venant faire la promo de son album dans lequel elle essaie, sans grand talent, d’imiter les « chansonnières », vient jouer son plus mauvais rôle sur les antennes de RTL.

Mais, c’est vrai, il est quand même en colère contre ces procédés de manipulation de l’opinion. C’est toujours la même chose. Ceux qui ont le pouvoir et l’argent profitent de leur notoriété pour monopoliser la parole publique et de ce fait garder ou reprendre le pouvoir, pour garder leurs privilèges ou s’en accorder de nouveaux.

Get the Flash Player to see this content.

J’ai avancé mon billet hebdomadaire de 24 heures. Oserai-je (moins timide que Carla…) faire quelques commentaires sur l’intervention de notre président ou sur les réactions qu’elle suscitera ? Les commentaires se retrouveront équilibrés sur les différentes chaînes. Papygrognon n’aura pas besoin d’en rajouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>